20 Sep

Espèces menacées une centaine danimaux saisis chez un retraité de lInra

first_imgEspèces menacées : une centaine d’animaux saisis chez un retraité de l’InraUne centaine d’animaux, pour la plupart des espèces protégées, ont été saisis chez un retraité de l’Inra (Institut national de la recherche agronomique) vivant dans les Yvelines. Une véritable Arche de Noé installée dans un pavillon de banlieue, où ont notamment été trouvés des macaques, des serpents et des perroquets.Comme l’a expliqué à l’AFP Anne-Sophie de Dietrich, porte-parole de la Fondation 30 millions d’amis, ces dizaines d’animaux étaient “détenus dans des conditions déplorables par un ancien responsable animalier de l’Inra”. C’est le voisinage de ce retraité qui aurait alerté l’association de protection des animaux. Installé dans un pavillon à Jouy-en-Josas dans les Yvelines, l’homme les aurait recueillis lorsqu’il était en activité, et ce, sans déclarer toutes les naissances.Les animaux ont été récupérés hier lors d’une opération de sauvetage menée en présence des forces de l’ordre par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage et la Direction des services vétérinaires. Selon la Fondation, “une trentaine de perroquets, des faucons, des reptiles, une chouette effraie mais aussi treize macaques et des serpents étaient détenus dans toutes les pièces du petit pavillon, dans des cages petites et souillées”.Arnold Lhomme, enquêteur de l’association, déplore : “Un ara rauna, un perroquet originaire de Guyane au pelage flamboyant bleu et jaune dans son milieu naturel, était déplumé comme un poulet”. Quant aux macaques, enfermés dans des boxes au fond d’un abri de jardin, ils présentaient des troubles du comportement, et notamment des mouvements stéréotypés tels qu’un balancement de la tête.Nombre d’animaux, avec lesquels l’homme vivait clandestinement depuis des années, souffrent de diverses maladies et devront subir des traitements. La majorité des bêtes ont été transportées vers des centres de sauvegarde de la faune sauvage en France. C’est celui de Rambouillet qui accueillera la chouette effraie, tandis que les treize macaques seront accueillis par la Hollande.Le 10 novembre 2010 à 14:56 • Emmanuel Perrinlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *